Programme National de DEA de la Fondation

Chaque année, jusqu’à 40 000 arrêts cardiaques surviennent au pays, soit un toutes les 13 minutes.
 
Les arrêts cardiaques peuvent se produire subitement, peu importe l’âge ou la condition physique. Lorsqu’ils surviennent, chaque minute compte. D’ailleurs, si elles sont effectuées dans les quelques premières minutes, la défibrillation et la réanimation cardiorespiratoire (RCR) peuvent doubler les chances de survie. Toutefois, chaque minute qui passe augmente le risque de décès de 7 à 10 %.
 
Ces statistiques sont à l’origine du programme national de DEA de la Fondation.
 
Compte tenu du nombre de vies en jeu, nous sommes déterminés à rendre les défibrillateurs externes automatisés (DEA) aussi répandus que les extincteurs d’incendie dans les lieux publics. De plus, nous nous engageons à former plus de gens sur l’utilisation simple et infaillible de ces appareils. Nous avons déjà installé plus de 20 000 unités dans des collectivités de partout au pays, et nous travaillons de pair avec de généreux commanditaires d’entreprise et gouvernementaux pour accroître ce nombre et contribuer à ce qu’encore plus de personnes aient la capacité d’intervenir en cas d’urgence cardiaque.
 
Le programme fédéral de DEA pour les arénas et les centres de loisirs
 
Ce programme de 10 millions de dollars, financé par l’intermédiaire de l’Agence de la santé publique du Canada, a pris fin en mars 2016. Cette initiative de trois ans nous a permis de surpasser nos objectifs. En effet, nous avons réussi à installer 3 234 DEA dans des arénas et des centres de loisirs d’un bout à l’autre du pays et à enseigner à 25 360 personnes comment intervenir si elles sont témoins d’un arrêt cardiaque. Notre visuel illustre  les faits saillants de ce programme à succès.