Ottawa s’engage à financer des défibrillateurs d’importance vitale

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC : L’engagement du gouvernement fédéral de financier des défibrillateurs et une formation connexe dans des collectivités du pays permettra de sauver des vies

Conception Bay South à Terre-Neuve — Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui un plan de 10 millions de dollars pour financer des défibrillateurs externes automatisés d’une importance vitale et une formation connexe dans des patinoires de hockey et des centres de loisirs communautaires partout au pays.

« La mise en place de défibrillateurs et la formation sont des étapes essentielles pour aider les Canadiens et les Canadiennes à sauver des vies », a déclaré Bobbe Wood, chef de la direction, Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. « Cette initiative constitue une importante recommandation en matière de politiques, qui a été déterminée par le plan d’action canadien pour la santé du cœur. »

Un survivant d’un arrêt cardiaque, qui était également présent lors de l’annonce du Premier ministre, a raconté comment la RCR et un défibrillateur lui ont sauvé la vie lorsqu’il s’est effondré pendant un match de hockey.

Les défibrillateurs sont des appareils électroniques utilisés pour réanimer un cœur qui a cessé de battre. Ils sont sécuritaires et faciles à utiliser correctement, même par une personne du grand public.

Jusqu’à 85 pour cent des arrêts cardiaques surviennent dans des lieux publics ou à la maison. Moins de cinq pour cent des victimes d’arrêt cardiaque en dehors du contexte hospitalier y survivent. L’utilisation précoce d’un défibrillateur, en plus de la RCR, avant l’arrivée des services médicaux d’urgence peuvent augmenter les chances de survie jusqu’à 75 pour cent. C’est une question de vie ou de mort, étant donné que le taux de survie diminue de sept à dix pour cent à chaque minute qui passe.

La Fondation des maladies du cœur préconise la mise en place d’un nombre accru de défibrillateurs et l’organisation de séances de formation au sein des collectivités pour fournir aux gens les outils et les connaissances dont ils ont besoin pour réagir en cas d’arrêt cardiaque.

« Le temps qui s’écoule entre les premiers signes d’un arrêt cardiaque et l’utilisation de la RCR et d’un défibrillateur représente souvent la différence entre la vie et la mort », a déclaré Bobbe Wood. « Ces appareils doivent être aussi facilement disponibles au sein des collectivités canadiennes que les extincteurs d’incendie, puisqu’ils permettent de sauver des vies. »

Chaque année au pays, près de 45 000 personnes subissent un arrêt cardiaque, ce qui représente environ un arrêt cardiaque à toutes les 12 minutes.

Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du cœur mène la lutte vers l’élimination des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la réduction de leur impact, en contribuant activement à l’avancement de la recherche et sa mise en application, la promotion de modes de vie sains et la représentation auprès des instances responsables des politiques de santé. (fmcoeur.ca)